Wednesday, November 22, 2006

Je sais, je sais...

Je sais.
Quand je suis en tournage, c'est comme si j'étais morte. Je ne poste plus. Je suis silencieuse. Pour longtemps, longtemps.

C'est parce que je travaille plus de 12 heures par jour. Le reste, c'est le transport, la préparation pour la prochaine journée, douche et dodo. Rien d'autre. Absolument rien d'autre. Je rêve que je travaille, donc j'ai vraiment pas l'impression d'arrêter une seconde. Voilà. Je voulais vous dire que je pense à vous beaucoup. Et que je pense au Canada. Les journées qu'on tourne dehors quand il fait 37, je pense au beau 8 degrés qu'il fait à Montréal. Quand j'ai une mauvaise journée, (comme aujourd'hui) je me demande parfois si ça vaut la peine, tout ça. Les jours ou j'arrive pas, les jours ou ne fais de mon mieux mais que tout fouerre quand meme, je me demande si ça vaut vraiment la peine de rester en Australie pour ma carrière. De m'ennuyer de ma famille, mes amis, ma ville, mon climat....mon Noel.

Durant une journée de merde, je me demande si je ne devrais pas faire autre chose dans la vie. Avoir des horaires plus raisonnables. Avoir une job qui ne demande pas tant d'énergie. Avoir une job avec moins de pression.

J'y pense, parfois.
C'est dur. C'est dur, ma job. Surtout sur un film qui n'a pas de budget.
Mais je pense pas trouver une autre job qui m'allume autant.

Et puis, bon.
J'aurais une meilleure journée demain.

7 Comments:

Blogger vanou said...

Hang in there cocotte!

11:51 PM  
Blogger Jim said...

Meanwhile, Australians everywhere in the northern hemisphere shiver at 4 degrees and misty mornings, wishing it was 37 again.

Don't worry, the cricket starts tomorrow!

1:03 AM  
Blogger Francis au Japon said...

Concentrate on the positive! Hang in there!

12:07 PM  
Anonymous Anonymous said...

Lâche pas ma chouette, tu le sais que ça vaut la peine... on pense à toi très fort à tous les jours. Appelle-moi si tu t'ennuies et je te remonterai le moral.
On t'aime
Annie, Ben et Emile xxxxx

2:22 AM  
Blogger pappidou said...

ma chouette,
faut pas lâcher!!
oui, c'est dur, dur...et l'herbe paraît toujours plus verte l'autre côté...ailleurs....
Le job qui est (presque) parfait, c'est celui qui nous allume, comme tu le dis si bien toi-même. Le cinéma, la caméra, ça t'allume!! Et quand ça va mieux, c'est le bonheur total. Pas vrai??

Hang tight!! You can.
Luv
XX

3:30 AM  
Anonymous Christelle said...

Tu as trouvé ce que tu adores faire...! Chanceuse! I'd stick with it. It's better to work crazy hours at something you love than normal hours at something you hate, right?! Et je sais ce que tu veux dire avec le fait que MTL te manques et le Noël blanc... En 2004 j'ai passé Noël à Sydney et c'était assez différent merci. Mais malgré tout ce sont des expériences de vie... :)

12:26 PM  
Blogger johanne said...

il ne faut pas te decourager car l'australie te manquerait enormement si tu revenais au quebec...ton tchum, tes amis, ton apart, tes collegues de cinema et les magnifiques paysages australiens avec les deserts et les grands espaces rouges et verts et bleus...
idem pour paris et les petis aparts, le monde partout et la grisaille...
alors respires un grand coup et laches pas...mais tu as le droit de t'ennuyer de ta famille et des tes amis...
bises

9:09 PM  

Post a Comment

<< Home