Friday, February 02, 2007

Plus vieille que moi.

Je suis dans une mauvaise période.
J'attends le prochain film qui devrait arriver en ville, mais rien ne se confirme. Des rumeurs, rien que des rumeurs, et ça commence à me peser, de savoir que tout ce que j'ai devant moi pour gagner mon pain est le restaurant. Cette semaine, mon assistant-manager a eu un bébé, donc j'ai écopé plusieurs shifts. Je ne fais que ça ces jours-ci: Je me lève, je déjeune, je vais au resto travailler, je reviens du resto et je me couche. Quelle vie plate.

Mais aujourd'hui, un petit quelque chose a fait ma journée.

Un groupe de gens sont venus fêter le 70e aniversaire d'une amie. Pour cette occasion spéciale, ils ont emporté une bouteille de vin. Mais pas n'importe laquelle. Une cuvée de 1971. Une bouteille de vin de 36 ans!!! Plus vieille que moi de 10 ans. Incroyable. Je n'avais jamais ouvert une bouteille aussi vieille. Les dîneurs me regardaient avec tant d'attention, les doigts croisés, les yeux craintifs. Mon limonadier s'est enfoncé dans le bouchon comme dans du beurre. Le liège était extremement moux et spongieux (il avait absorbé beaucoup de vin, il était tout rouge, presque noir) c'était presque impossible de le garder en un morceau. J'ai pris mon temps, j'ai été délicate et douce, et j'ai réussi à sortir le bouchon en deux morceaux, sans en échapper une miette dans la bouteille. J'ai sorté le décanteur et je l'ai laissé respirer pour quelques heures. Une fois dans les verres, le Claret sentait le porto. C'est fou, quand même, non?
J'y pensais toute la soirée. Ce vin est plus vieux que moi. Ce vin a été produit un an avant que mes parents se marient. Je n'ouvrirai probablement jamais une autre bouteille de vin aussi vieille.

Ça a rendu ma soirée spéciale, un peu. Parce que en ce moment, les shifts fondent entre eux. Ma semaine est comme une journée interminable. Et cette bouteille, je m'en souviendrai longtemps.

2 Comments:

Blogger pappidou said...

Y a toujours quelque chose de positif dans ce travail, alors!!
Si tu te souviens longtemps, sinon toujours, de ce moment, c'est toujours ça de gagné.
Une belle expérience!!
À l'âge noble que je viens d'atteindre, je n'ai jamais eu le plaisir ni de déboucher, ni de décanter, ni de humer, ni de voir la couleur, ni de déguster un vin de cet âge.
Chanceuse, va!! Je t'envie...

7:21 AM  
Blogger Francis au Japon said...

Ouais, j`etais au CCM pour quelques secondes en lisant ton message...some of the best years of my life ;-)

10:17 PM  

Post a Comment

<< Home